Le Paléolithique Moyen

 

Le gisement Moustérien de Pailhès

 

La plus ancienne trace de nos ancêtres sur la commune se situe à Pailhès face au bourg d’Espagnac. Le sitea été découvert par Roger Sudres (ancien maire d’Espagnac) et signalé à la DRAC par André Ipiens au début de 1988.

L’importance du site, le seul gisement Moustérien connu dans le Lot en fond de la vallée et sa situation vulnérable a conduit à desfouilles en 1992/93 et à des travaux supplémentaires (études multidisciplinaires) entre 1993 et 1998.

Occupé entre 70 et 40 mille ans, des outils en silex et quartz taillés d’une technologie Charentien de type Quina de l’époque des Néandertaliens,ont été découvert.

De beaux restes organiques (plus de 2000 dents et ossements de cheval, renne, bouquetin et bison, accompagnés de pollens et spores) répartissur 6 niveaux archéologiques attestant d’une époque froide et d’un milieu ouvert du type steppique.

Sa situation était stratégique pour la chasse du grand gibier et d’après les dents de cheval il semble que la période de chasse et l’occupation du site était essentiellement printanière.

 

Lecture:

 

Le Paléolithique Supérieur

 

La grotte de Sainte-Eulalie

 

Située au niveau du moulin de Sainte Eulalie, cette grotte était inscrite sur la liste des monuments historique en 1993, bien après la découverte des gravures et les fouilles de L’abbé LEMOZI entre 1920 et 1935.

L’art rupestre de la grotte a été découvert le 3 Septembre 1920. L’abbé Moulènes (curé d’Espagnac) et l’architecte Gabriel Andral avait signalé l’intérêt potentiel de la grotte à L’abbé Lemozi (curé de Cabrerets et préhistorien) et à la Société Préhistorique Française.

Une trace d’un centimètre a été aperçu dans un trou de la brèche ossifère recouvrant les parois. Les préhistoriens ont martelé ensuite la brèche de la paroi et remis en lumière une belle gravure d’un renne bramant.

Cette brèche soigneusement dégagée a également révélé d’autres secrets, des outils en silex et os du Magdalénien supérieur ont été découvert dans les débris. L’importance de la couche a ainsi démontré que la gravure ne pouvait pas être plus récente que cette époque.

D’autres restes archéologiques ont été également trouvé dans la grotte, parmi eux des amphores romaines près de la source et près de l’entrée de la grotte, un sarcophage mérovingien. 


Lecture